« La production de l’espace » Henri Lefebvre (1974)

http://www.jy-martin.fr/EX/website.hebergement.lycos.fr/www.jy-martin.fr/articlee507.html?id_article=132

La thèse centrale de l’oeuvre majeure d’Henri Lefebvre, La Production de l’espace (PE : 1974), est que « le mode de production organise – produit – en même temps que certains rapports sociaux – son espace et son temps. C’est ainsi qu’il s’accomplit » (PE : IX). L’espace (social) est un produit (social). L’espace ainsi produit sert aussi d’instrument à la pensée comme à l’action. Il est, en même temps qu’un moyen de production, un moyen de contrôle donc de domination et de puissance (PE : 35).

Pourtant, Lefebvre indique un manque, une absence : « la réflexion épistémologico-philosophique n’a pas donné un axe à une science de l’espace qui se cherche depuis longtemps à travers d’innombrables publications et divers travaux. Les multiples sciences qui traitent de l’espace, qui le démembrent, le fragmentent également selon des postulats méthodologiques simplificateurs : le géographique, le sociologique, l’historique. Leurs recherches aboutissent soit à des descriptions, soit des fragmentations et des découpages de l’espace, sans jamais atteindre le moment analytique, encore moins le théorique. Elles établissent des inventaires de ce qui existe dans l’espace, dans le meilleur des cas il s’agit d’un discours sur l’espace, mais jamais d’une connaissance de l’espace » (PE : 13-14).

Rien, en tout cas, qui ne rende compte de son idée selon laquelle « l’espace social n’est pas une chose parmi les choses, un produit quelconque parmi les produits : il enveloppe les choses produites. Il résulte d’une suite et d’un ensemble d’opérations, et ne peut se réduire à un simple objet. Effet d’actions passées, il permet des actions, en suggère ou en interdit » (PE : 88-89).

Publicités

A propos de l’Association CONCERT-URBAIN

L’association Concert-Urbain est spécialisée dans la mise en œuvre de projets multimédias à vocation sociale. Internet est le support de notre intervention. C’est un moyen d’initiation aux nouvelles technologies, c’est un moyen d’intégration et de valorisation des cultures, c’est un pont entre les citoyens et leurs représentants. Nos actions comportent trois aspects distincts : • former ceux qui le souhaitent à l’usage des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication ; • bâtir des outils adaptés aux besoins de la concertation ; • renforcer le tissu social en encourageant l’expression personnelle et citoyenne. A cette vocation sociale s'ajoute le souhait d'expérimenter des plateformes techniques innovantes, qui privilégient la rencontre et le débat. Notre équipe inclut des artistes, des musiciens, des sociologues et des journalistes. Aucun n’est salarié ; nous travaillons « par projet ». Voir notre page FACEBOOK pour les dernières infos ! https://www.facebook.com/Concert-Urbain-216943278327209/
Cet article a été publié dans Architecture, citoyen, Concertation urbaine, démocratie, Société, Théorie, Urbanisme, Villes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s