Strass de la philosophie: Georges Didi-Huberman: « Écorces -Voir Auschwitz »

See on Scoop.itLe BONHEUR comme indice d’épanouissement social et économique.

Écorces est l’exploration d’un regard et l’exploration, par le regard, de ce qui est regardé. Ce qui est regardé, ce sont des photographies, ainsi qu’un lieu : Auschwitz-Birkenau. Le regard est celui de Georges Didi-Huberman, qui fait ici le récit d’une visite au camp d’Auschwitz. Les dix-neuf photographies reproduites dans le livre font partie de celles qu’il y a prises.

Images malgré tout, paru en 2003, analysait des photographies faites clandestinement à Birkenau, en 1944, par un déporté membre d’un Sonderkommando. Celui-ci prit au moins quatre photos constituant le seul témoignage visuel d’une opération de gazage en train de se dérouler. Pourquoi vouloir témoigner par l’image ? En quoi ces images peuvent-elles être un témoignage, et de quoi ? Que peuvent-elles montrer de l’« enfer » des camps ? Quel lien existe-t-il entre l’image et le témoignage, par rapport à un témoignage écrit ou oral ?

See on strassdelaphilosophie.blogspot.fr

Advertisements

A propos de l’Association Concert Urbain

L'association Concert-Urbain mène une action originale afin de mettre les nouvelles technologies au service du dialogue et de la concertation sociale. http://www.concert-urbain.org
Cet article a été publié dans associatif. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s