Faire des histoires? Du récit d’urbanisme à l’urbanisme fictionnel: faire la ville à l’heure de la société du spectacle

See on Scoop.itURBANmedias

Il y a près de trente ans, parallèlement à l’émergence, dans les sciences sociales, d’un tournant discursif, Bernardo Secchi évoquait, au moyen de ce qu’il appelait alors le “récit d’urbanisme”, le souci des urbanistes pour la production de mythes, faisant d’une activité souvent considérée comme principalement technique, un travail centré sur la fabrique d’images et d’imaginaires. Cette conception de la pratique urbanistique donnera lieu à un puissant courant de recherche dans le monde anglo-saxon. On y tendra d’une part à faire converger récit d’urbanisme et storytelling (Throgmorton, 2007, 2003 ; Sandercock, 2003 ; Eckstein, Throgmorton, 2003) ; d’autre part, à poser le storytelling comme un modèle prescriptif ou descriptif de la pratique urbanistique (van Hulst, 2012).

See on www.braillard.ch

A propos de l’Association Concert Urbain

L'association Concert-Urbain mène une action originale afin de mettre les nouvelles technologies au service du dialogue et de la concertation sociale. http://www.concert-urbain.org
Cet article a été publié dans associatif. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Faire des histoires? Du récit d’urbanisme à l’urbanisme fictionnel: faire la ville à l’heure de la société du spectacle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s