L’Encyclopédie des GUERRES – Jean-Yves Jouannais – Centre Pompidou

See on Scoop.itLe BONHEUR comme indice d’épanouissement social et économique.

« Cela s’appelle, en toute modestie, L’Encyclopédie des guerres . C’est un livre en train de s’écrire, et qui va s’écrire en public, sur scène. L’usage commun implique que l’écriture d’un ouvrage soit motivée par un projet précis, le développement d’une théorie. On suppose que le sujet préexiste à l’écrit, que le livre offre l’espace de sa démonstration. Or, il s’agit là de faire de l’essai le lieu d’élucidation de son prétexte même. Une analyse spéculative en aveugle, centrée non pas sur l’énonciation d’une thèse, mais, centrifuge, sur la découverte de son amorce, sur la nomination de son prétexte. Aussi, le principe de cette enquête est-il celui de la candeur, et sa méthode, l’idiotie.

Dans le roman inachevé de Flaubert, Bouvard et Pécuchet, ces deux chercheurs de vérité s’adonnent successivement à des recherches sur la poésie, l’agronomie, la médecine, la géologie, la diététique, la religion, compulsant des milliers d’ouvrages et se livrant à autant d’expériences pour toujours, au final, recueillir l’incompréhension, être cueillis par l’échec. Étrangement, à aucun moment, les deux autodidactes de Flaubert ne plongent dans le champ de la guerre, laissant de côté la poliorcétique, l’art d’assiéger les villes, ignorant la science dite stratégique. Je voulais écrire à ma manière ce chapitre absent, oublié par Flaubert. J’emprunte aux deux copistes de Flaubert leur technique et leur ridicule ambition. C’est ainsi que je constitue une ‘bibliothèque de guerre’, accumulant de manière hasardeuse, accidentelle, tous les ouvrages, essais, récits, livres techniques traitant du sujet de la guerre.

Je ne m’impose aucun corpus a priori, ne me mets pas en quête des ouvrages jugés capitaux ou incontournables. Je ne suis ni historien, ni spécialiste de polémologie. Légitime en rien. C’est en amateur, en écrivain, ou plus précisément en personnage de roman, que j’aborde ce projet, collectionnant au fil de mes lectures, des bribes de phrases, des termes, des images, des légendes, des anecdotes, les réunissant en un impraticable et indéchiffrable cabinet de curiosités qui prend naturellement la forme d’une encyclopédie. Une impossible Encyclopédie des guerres, de L’Iliade à la Seconde Guerre mondiale. Je ne sais pas pourquoi ‘la guerre’, et encore moins pourquoi la guerre qui m »intéresse’ s’arrêterait en 1945. L’Encyclopédie des guerres n’est pas censée commenter le phénomène de la guerre, mais m’expliquer à moi-même en quoi ce sujet me concerne. » 
J.-Y. Jouannais


Jean-Yves Jouannais lira son ouvrage en train de s’écrire, de manière exhaustive, séance après séance. Seront projetés durant la lecture tous types d’illustrations : cartes, photographies, tableaux, extraits de films, actualités d’époque, dessins animés, vidéos d’artistes, etc. Cette lecture illustrée, comme une encyclopédie en pop up, s’apparente à une performance parce que chaque entrée est commentée en direct, critiquée, réécrite au fur et à mesure.

Organisateur : Ddc, Les Forums de société

See on www.centrepompidou.fr

A propos de l’Association Concert Urbain

L'association Concert-Urbain mène une action originale afin de mettre les nouvelles technologies au service du dialogue et de la concertation sociale. http://www.concert-urbain.org
Cet article a été publié dans associatif. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s