Patrick Viveret : « Il faut ACCEPTER de ne pas tout vivre »

Patrick Viveret : « Il faut accepter de ne pas tout vivre »
Le Monde.fr | 19.06.2015 à 11h14 |
Propos recueillis par Anne-Sophie Novel
Série. A une époque de profondes mutations, le rapport au temps est chamboulé. Nous avons invité des personnalités et des anonymes de tous horizons à se confier sur ce vaste sujet. Cette semaine : Patrick Viveret, philosophe.

Libre penseur qui aime à se présenter comme un « passeur cueilleur », Patrick Viveret est surtout un partisan de la sobriété heureuse et du buen vivir, le bien vivre. Cofondateur du collectif Roosevelt et des rencontres internationales Dialogues en humanité, il organise depuis peu avec Agnès Cabannes des ateliers lors desquels chacun peut venir « sculpter son temps ». Il est également l’auteur de nombreux ouvrages dont les deux derniers, Le bonheur en marche, coécrit avec Mathieu Baudin (Ed. Guérin, 120 p., 10 euros ) et Fraternité, j’écris ton nom ! (Ed. Les liens qui libèrent, 150 p., 15,50 euros)

Sourced through Scoop.it from: abonnes.lemonde.fr

via @editionsLLL

See on Scoop.itLe BONHEUR comme indice d’épanouissement social et économique.

A propos de l’Association Concert Urbain

L'association Concert-Urbain mène une action originale afin de mettre les nouvelles technologies au service du dialogue et de la concertation sociale. http://www.concert-urbain.org
Cet article a été publié dans associatif. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s