Géographie de la ville en guerre – BLOG: Retours sur la notion d’URBICIDE

Retours sur la notion d’urbicide
Depuis les attentats à Paris en janvier et novembre 2015, la notion d’urbicide a connu un nouveau « succès » en étant employée dans plusieurs articles (notamment dans la presse), sans nécessairement en préciser les contours. Cette notion peut être critiquée, dès lors qu’elle est employée sans la définir et qu’elle prend des contours trop englobants. Il ne s’agit pas de signifier tout type de destruction dans la ville : la ville comme espace-cible dans la guerre, la violence et les attentats est une réalité ancienne et multiple. Les villes détruites à des fins militaires (telles que les villes rasées lors de la Seconde Guerre mondiale) n’entrent, par exemple, pas dans la catégorie « urbicide ». L’urbicide est une destruction de la ville pour la ville, c’est-à-dire une destruction volontaire d’un espace parce qu’il est l’espace de détestation, parce qu’il est appréhendé comme un espace de l' »impureté ». En ce sens, l’urbicide est une idéologie spatiale qui se construit par la haine de la ville comme espace « impur » où émergent des formes d’habiter qui sont détestées. C’est donc un terme qui ne peut être employé pour décrire toutes formes de violences et guerres dans les villes. Ce billet entreprend donc de donner quelques petites références bibliographiques et mises au point épistémologiques (loin d’être exhaustives) pour mieux cerner l’emploi (et les abus) du terme d’urbicide.

Sourced through Scoop.it from: geographie-ville-en-guerre.blogspot.fr

 

via @LabExIMU

RT @VilleEnGuerre

See on Scoop.itLe BONHEUR comme indice d’épanouissement social et économique.

A propos de l’Association CONCERT-URBAIN

L’association Concert-Urbain est spécialisée dans la mise en œuvre de projets multimédias à vocation sociale. Internet est le support de notre intervention. C’est un moyen d’initiation aux nouvelles technologies, c’est un moyen d’intégration et de valorisation des cultures, c’est un pont entre les citoyens et leurs représentants. Nos actions comportent trois aspects distincts : • former ceux qui le souhaitent à l’usage des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication ; • bâtir des outils adaptés aux besoins de la concertation ; • renforcer le tissu social en encourageant l’expression personnelle et citoyenne. A cette vocation sociale s'ajoute le souhait d'expérimenter des plateformes techniques innovantes, qui privilégient la rencontre et le débat. Notre équipe inclut des artistes, des musiciens, des sociologues et des journalistes. Aucun n’est salarié ; nous travaillons « par projet ». Voir notre page FACEBOOK pour les dernières infos ! https://www.facebook.com/Concert-Urbain-216943278327209/
Cet article a été publié dans associatif. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s